<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
BAD MOON  
                   

Bad Moon est un groupe de reprises originaire de Strasbourg. Luke, guitariste, se prête aujourd’hui au jeu des questions/réponses pour MetAlsace.

*****************

Salut Luke ! Merci de nous donner un peu de temps pour cette interview. Bad Moon existe depuis 2008. Peux-tu nous présenter le groupe et ses membres ? Comment vous est venue l’idée de jouer ?

En 2008, après deux ans d’inactivité musicale, je ne voulais plus jouer dans des groupes rock-blues-hard standards, j’ai donc décidé de créer un groupe orienté Hard-Rock classique car cela correspondait plus à ce que j’écoute au quotidien (depuis plus de 40 ans). Durant l’été 2008, j’ai cherché des musiciens par petites annonce et en septembre ça a démarré en quatuor. Depuis fin 2015, nous sommes 5 : Oliv au chant, Florian et moi-même aux guitares, Jean-Marc à la basse et Ricky à la batterie.

Pourquoi Bad Moon ?

Je me suis toujours dit que quand je monterais un groupe de Hard Rock, je le nommerais BAD MOON, c’est simple, efficace et facile à retenir. Et en plus ça colle bien au style de musique.

Vous faites des reprises hard rock/heavy metal plutôt orientées années 70/80. Quels sont les groupes qui vous ont donné envie de faire de la musique ?

Vers 10 ans je suis tombé dans le Hard–Rock en commençant à écouter AC/DC et KISS, et très vite tu as envie de découvrir d’autres groupes surtout quand tu es ado pendant les années 80. Souvent avec ce genre de musique, tu as envie de prendre un instrument et de jouer, j’ai tout naturellement commencé à bricoler sur une guitare vers 12-13 ans. Et bien sûr les groupes qui te font rêver sont Whitesnake, Deep Purple, Rainbow, Judas Priest, Scorpions, Iron maiden puis toute la vague américaine de groupes tels que Ted Nugent, Mötley Crüe, Cinderella, Ratt, … C’était une super époque car tu avais toujours un copain ou son grand frère qui te faisait découvrir de nouveaux artistes ou des nouveaux disques (eh oui, c’était l’époque du vinyle). Après quand tu montes un groupe comme BAD MOON, il faut aussi trouver les personnes qui ont la même passion que toi, sinon ça ne marche pas. Quand tu joues, tu dois faire plaisir au public mais tu dois aussi te faire plaisir, c’est très important pour l’entente dans le groupe. Si les personnes avec qui tu fais de la musique sont sur la même longueur d’onde, ça marche tout seul. J’ai eu la chance de commencer il y a dix ans avec Oliv qui a le même âge que moi et donc les mêmes références musicales, et Ricky qui est plus jeune mais qui voulait jouer dans un groupe de Hard Rock. Puis s’est rajouté Jean-Marc, le doyen, qui voulait aussi se tester dans ce genre de musique qu’il affectionne. Depuis 2015, on a intégré Florian, qui est le plus jeune, mais qui est aussi à fond dans ce style de musique. BAD MOON, c’est trois générations mais avec la même passion.

Comment choisissez-vous les chansons que vous allez reprendre : chacun propose quelque chose qu’il aime ? J’imagine qu’au point de vue technique, notamment le chant, certaines sont malheureusement impossibles à reprendre ?

Notre choix se fait en concertation sur des morceaux ou des groupes. Bien sûr on reprend des standards mais aussi des chansons moins courantes que connaissent mieux les spécialistes du genre. Nous adaptons toujours le répertoire au public, tout en restant hard. Il arrive aussi que l’on teste des chansons en répète et que cela ne sonne pas comme on le voudrait, alors on zappe et on passe à la suivante. Bien sûr, le Hard Rock des années 80 est relativement difficile à reproduire surtout au niveau de la voix. Pour cela, on peut dire qu’Oliv, notre chanteur, assure, avec l’aide de Ricky quelquefois. Mais certains groupes sont difficiles à reprendre (Scorpions, Europe, Mötley Crüe entre autres) car sur certaines chansons les voix sont très haut perchées. Dans ce cas, soit on change la tonalité du morceau pour que ce soit moins dur pour notre chanteur, soit on l’abandonne et on passe à autre chose.

Y aura-t-il des nouveautés cette année ?

Oui, il faut venir nous voir en concert !

Vous n’avez jamais pensé à composer ?

Si mais c’est un processus plus lent et plus chronophage. Ce n’est pas évident de composer sans trahir ses influences et que le morceau ressemble déjà à un truc connu. Donc pour l’instant en stand-by mais peut-être qu’un jour…

Vous avez donné pas mal de concerts depuis vos débuts. Est-ce difficile de booker des dates (même si notre région, et nous avons beaucoup de chance, est friande de ce genre de musique) ?

Oui, ce n’est pas facile pour un groupe de Hard Rock d’être booké du fait du volume sonore qu’il génère, surtout sur de petites scènes ou dans des bars. BAD MOON reste un groupe indépendant et s’autogère. Nous ne dépendons pas d’une association Métal ou autre qui fait le booking à notre place ou qui programme des festivals. Du fait de la disponibilité de certains membres du groupe, nous nous produisons entre 6 à 8 fois dans l’année mais en privilégiant le spectacle.

Vous avez un public de fidèle qui vous suit. Quelle relation entretenez-vous avec eux ?

Bien sûr, au cours des dix années d’existence nous avons un public qui vient nous voir régulièrement. Comme je l’ai précisé précédemment, nous nous produisons environ tous les deux mois, et à chaque concert nous adaptons la set-list afin que le public qui ne nous connaît pas encore puisse accrocher à notre musique, et pour ne pas lasser celui qui nous connaît déjà, nous rajoutons régulièrement de nouveaux morceaux. BAD MOON est un groupe très accessible, nous entretenons d’excellents rapports avec notre public, et essayons au maximum d’être disponibles en fin de concert pour discuter, boire un coup et rigoler.

Avez-vous un rituel particulier avant d’entrer en scène ?

Non, il n’y a pas de rituel particulier (je devrais peut-être y penser ?!). Il se passe toujours des trucs rigolos, ou alors quelques blagues potaches fusent mais ça reste privé !!

Luke, je te remercie d’avoir pris le temps de me répondre. Je te laisse conclure cette interview :

Pour ceux qui apprécient le Hard-Rock des années 70-80, venez vivre l’expérience BAD MOON lors d’un de nos prochains concerts. Vous ne le regretterez pas. Merci à MetAlsace.

ROCK
©MetAlsace 2019. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2 et PHPMyADMIN Version : 4.6.6deb4
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text