<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
BEYOND THE VOID  
                   

Beyond the Void, groupe de death metal Strasbourgeois, se prête au jeu des questions/réponses.

*****************

Salut les gars ! Merci à vous pour cette interview ! Pouvez-vous nous présenter les membres du groupe ?

Seb : la voix, des gruiks mais également des raaah et de temps en temps un ou deux gruuuuhh, gruuuh
Antoine : fondateur, guitariste et compositeur partiel (on partage un peu les tâches). Je vous présente les autres : Max le batteur, notre spécialiste des tempos et des blasts ! Laurent notre bassiste sans frettes qui glisse sur son manche à la vitesse du vent (ou du feu comme vous voulez). Et Pascal mon second à la guitare (je dis ça pour l'embêter, on est deux solistes !), notre joueur de sans-tête !

Beyond the Void est né très récemment, en 2018. Quelles sont vos influences ?

Seb: chaque membre a ses influences. Vu nos différences d’âge et de parcours, ça crée une superbe émulation. Personnellement, mes influences vont de MASSACRE (Kam Lee est ma principale référence vocale) à AUTOPSY en passant par IMMOLATION, INCANTATION, BOLT THROWER… Beaucoup de death old school mais aussi pas mal de thrash comme MORBID SAINT, les vieux KREATOR ou SODOM.
Antoine : j'ai eu une grosse période death un peu technique (voire parfois beaucoup) du genre The Black Daliah Murder, ou Necrophagist, Neuraxis...) ; avant ça j'écoutais le rock de Deep Purple ; avant ça j'écoutais du black melo ; avant ça j'écoutais du punk et maintenant j'écoute plein de jazz fusion, funk et tout ce que j'avais avant ! Dans BTV, j'essaie de faire un mélange de toutes ces influences, le tout sauce death metal !

La plupart des membres du groupe sont issus d’autres formations telles que Inhumate ou Apoplexy. Comment vous est venue l’envie de jouer ensemble ?

Seb : un copain commun m’a mis en contact avec Antoine qui cherchait un vocaliste… Et franchement à mon âge, je ne pensais pas m’y remettre :D
Antoine : au départ, j'avais un projet qui s'appelle ARS NOTORIA, j'avais recruté Laurent à la basse pour ce projet, pour cause de soucis de Line Up, ça s'est transformé en projet perso, mais je voulais faire un truc avec Laurent, lui a apporté Pascal qu'il connait depuis longtemps, et Max est un ami de très longue date ; on a commencé ainsi à composer quelques morceaux, puis j'ai mis une annonce pour un chanteur, un ancien élève m'a présenté Seb ! C'était parti.

Vous projetez de sortir un EP. Comment se passe le travail de composition au sein du groupe ?

Seb : pour le moment, c’est principalement Antoine qui compose puis chacun cale ses parties avec ses idées. Mais à l’avenir ça sera plus démocratique maintenant que le groupe a pris ses repères.
Antoine : pour détailler un peu, je compose majoritairement, mais toujours, ou quasiment, avec l'aide de quelqu'un ; je propose un truc ou Pascal propose, et ensuite on fait les arrangements ensemble. Max nous complexifie le tout avec des modifications rythmiques, Laurent valide, Seb hurle et on est bien ! Pascal et moi : riff, Laurent la structure, Max le rythme et tempo, et Seb valide et propose des modification si besoin !

Quels sont les thèmes de prédilection de vos chansons ?

Seb : pas vraiment de thème de prédilection… J’aime parler de choses qui me tiennent a cœur. Ce sont plutôt des réflexions ou des constats que je peux faire. Les autres ne me brident pas, je suis donc libre d’écrire mes lyrics comme un grand :D. Je peux parler de choses assez personnelles, en enrobant le tout dans un « emballage » death metal, avec un vocabulaire assez ciblé. Du coup, ça reste assez vague pour les gens… Mais moi je sais de quoi je veux parler. Par exemple « Sysiphean Task » parle de l’aliénation quotidienne que nous subissons tous, que ça soit au boulot, à l’école, envers les parents, les enfants, la société. Tous ces petits riens qui sont tout de même épuisants. « Beyond the Void » traite de la recherche de la vie après la mort. L’influence des religions qui utilisent la peur de l’inconnu pour convaincre le plus grand nombre. Ce besoin qu’a l’être humain de se rassurer. Bref tu vois, je pourrais en parler longtemps. Mais ça reste des réflexions plutôt personnelles.
Antoine : voici un domaine où je ne suis pas compètent, je laisse Seb totalement libre !

Vous avez donné quelques concerts depuis vos débuts. Le death metal a-t-il son public dans la région ?

Seb : Oui, force est de constater que le death a toujours son public dans la région. J’étais dans la scène death il y a 25 ans et ça fait incroyablement plaisir de voir les jeunes générations continuent de porter la flamme impure du métal de la mort.
Antoine : J'ai jamais arrêté d'en faire personnellement, j'ai toujours trouvé ça sympa, le public est quand même globalement après, il m'est arrivé de jouer devant 4 personnes comme devant 1 000 ! Un grand musicien m'a dit joue devant 1 ou joue devant 10 000, donne toi à fond dans tous les cas ! LE plus difficile étant de dépasser le stade où l'on joue devant les copains même si on les aime !

Avez-vous des dates prévues cette année ?

Seb : alors, après le premier fest de Metal’s Shoot dimanche, nous serons l’Elastic Bar de Strasbourg en compagnie des gais lurons de Second Skin et Rise of Fenrir le dimanche 9 juin. Nous avions une date de prévue en juillet à Volmerange mais pour des raisons un peu complexes nous ne serons finalement pas de la partie avec nos compagnons d’IN HELL et Nebulizar. Mais partie remise. Sinon, nous continuons a chercher des dates. J’essaie de démarcher à droite à gauche et je me rends compte que le nombre d’assos , de groupes ou de lieux ou se produire est hallucinant.
Antoine: on est en phase de recherche, Seb a tout dit !

Pour finir, « Beyond the Void »(au-delà du vide), pourquoi ce choix de nom ?

Seb: apres moults brainstorming… on a fini par tomber d’accord sur BEYOND THE VOID. Le nom a plu parce qu’il n’est pas trop bâteau et je pense assez vague pour titiller la curiosité des gens. A titre personnel, j’aurai tout fait pour que le terme BEYOND apparaisse dans le nom (il a été énoncé assez rapidement avec diverses variations autour de ce mot) puisque 3 de mes albums préférés contiennent le mot BEYOND : Beyond the Gates, Beyond the Unknown et From Beyond. Maintenant le jeu va être de deviner quels groupes ont réalisé ces chefs d’œuvres… En même temps, ça ne devrait pas être trop difficile :D
Antoine : au départ on était sur le nom de code COTG mais je laisse le mystère derrière ça, on a fait démocratiquement.

Je vous remercie encore d’avoir pris le temps de me répondre et je vous laisse le mot de la fin.

Seb : mais merci a toi et Rock. Merci pour l’interview (la première pour BTV) et pour l’initiative MetAlsace. On a localement une scène assez incroyable avec plein de groupes de qualité… Que ça soit WARKUNT, les copains de HAUT ET COURT, RISE OF FENRIR, DEAD MAN SQUARE, PRESCIENCE… Et j’en oublie plein. Supportez la scène underground, quel que soit votre genre musical de prédilection. Les groupes et assos ont besoin de vous, du public. Venez aux concerts, bougez vous. Sans vous la scène est moribonde. Ceci dit, si votre genre de prédilection est plutôt brutal, jetez une oreille a IN HELL, NOTHEIST, FREITOT, ENDBROKEN, SLAVE ONE, AD PATRES, ATARAXIE, SAVAGE ANNIHILATION… Oui, je sais on appelle ça du name dropping aujourd’hui… Mais je suis un vieux, donc je m’en fous. Et je fais de la pub aux copains qui jouent dans de supers groupes :D Bisous
Antoine : effectivement, on voudrait vous dire un gros merci, ça nous fait plaisir de vous répondre, on espère bien faire parler de nous dans les jours/mois/années/décennie/siècle à venir (le melon du type j'vous raconte pas) ! On se tient au jus quand notre EP sera prêt (mais y'a encore du boulot ^^)

ROCK
©MetAlsace 2019. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2 et PHPMyADMIN Version : 4.6.6deb4
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text