<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
MURDER ONE  
                   

Murder One se prête au jeu des questions/réponses pour MetAlsace.

***************

Salut les gars ! Merci à vous de répondre à cette interview ! Qui sont les membres du groupe ?

Emmanuel Taffarelli : Salut ! Nous sommes au nombre de quatre, Olivier « Rastan » à la guitare, Thibaut Wine à la basse, Hakim Boughrara à la batterie et moi-même, Emmanuel Taffarelli, au chant.

Murder One est né en 2017 ; comment s’est-il formé ?

ET : Olivier et Hakim ont commencé à jouer tous les deux pendant quelques mois. Je connais Hakim depuis plusieurs années, nous avions déjà joué ensemble dans un groupe. Un jour, il m’a appelé et m’a demandé si je voulais bien monter un projet avec Olivier et lui. J’ai répondu pourquoi pas. Thibaut nous a rejoint suite à une annonce, et voilà, c’était parti.
Rastan : Effectivement, j’ai rencontré Hakim suite à une annonce que j’avais déposée sur un site de rencontre porno (non en fait un site de musiciens). Il m’a appelé mais j’étais pas chaud au départ car je voulais intégrer une formation. Mais il m’a convaincu de venir faire un son. Et je suis reparti avec la banane en disant “On va faire un groupe ensemble !”.

Vous définissez votre style entre le heavy et le stoner. Quelles sont vos influences musicales, les groupes qui vous ont donné envie de faire de la musique ?

ET : J’écoute aussi bien du métal - Dream Theater, Saxon, Iron Maiden, Geoff Tateque - que d’autres trucs comme Alan Parsons, Toto, Pink Floyd ou Supertramp. Quand je t’aurais dit que je suis aussi grand fan de Jean-Louis Murat, tu auras compris que mes influences sont très larges !
Rastan : Les groupes qui m’ont donné envie de faire de la zique sont avant tout Metallica et Sepultura. Il y aussi Slayer et Motörhead. Concernant mes influences plus récentes et qui me nourrissent pour le groupe, il y Black Label Society, Spiritual Beggars, Stuck Mojo. Il y a aussi un autre groupe qui compte énormément pour moi : Alice In Chains !

Avez-vous des thèmes de prédilection pour vos compos ?

ET : Le monde asymétrique actuel est autant une source d’inspiration que d’inquiétude pour moi. Il y a beaucoup d’allégorie là-dessus comme dans «Silent Sin» ou «March On Mars». Se sentir parfaitement adapté à une société malade n’est pas un signe de bonne santé mentale en ce qui me concerne.

Comment se passe le travail de composition d’ailleurs ?

ET : C’est collégial. On peut partir d’un riff de guitare ou de basse, voire d’un roulement de batterie et on développe l’idée jusqu’à obtenir un bon équilibre.
Rastan : Je dirais que le plus souvent on part d’un riff de guitare. On le fait tourner jusqu’à ce que chacun trouve sa partie. Je viens parfois à la répète avec une idée que j’ai trouvée chez moi mais on construit les morceaux ensemble. Des fois ça prend du temps, parfois la magie opère et on pond le morceau en 1 ou 2 répètes.

Vous avez sorti un Ep « First Shot » ainsi qu’un clip « Riding The Beast » en 2018 ; quels sont vos projets pour cette année ?

ET : Jouer sur scène le plus possible. C’est là que se construit vraiment un groupe.
Rastan : Nous sommes sur la compil French Metal qui devrait sortir en juin. Pour les dates, suivez-nous sur Facebook pour rester informés (et sur MetAlsace.com bien sûr).

La scène métal est bien représentée en France et particulièrement en Alsace où nous avons la chance d’avoir de nombreuses salles et bars qui font tourner les groupes. Est-ce facile de booker des dates ?

ET : Certains endroits sont rétifs au gros son à cause du voisinage, alors on s’adapte…
Rastan : Je dirais que c’est de plus en dur. ça fait presque 30 ans que je fais de la zike et ça se complique. Surtout depuis une dizaine d’années. Il y a toujours de plus en plus de groupes et donc les salles/bars sont sur-sollicités. Il faut se battre et ne rien lâcher !

Des concerts prévus prochainement ?

ET : On joue en Dordogne en septembre, et on revient en Alsace en octobre et novembre.
Rastan : On joue le 14 septembre au Lembarzique à côté de Bergerac et à la Charrue à Marmoutier le 16 novembre avec Bull Terrier et Armaggedon Death Squad. On a encore 2 dates en Alsace dont on attend la confirmation. Stay tuned !

Si vous pouviez choisir de faire la première partie d’un groupe ou d’un artiste que vous appréciez, lequel serait-ce et pourquoi ?

ET : J’adorerais jouer avant Saxon ou Geoff Tate. Ces musiciens ont de la vraie classe sur scène.
Rastan : Il y en a tellement… Je dirais Alice In Chains. Ce groupe a tout simplement la classe et est tellement unique et singulier.

Pour finir, Murder One, pourquoi ce choix de nom ?

ET : C’était le nom de l’ampli du Parrain Lemmy Kilmister. Un choix tout trouvé pour nous.
Rastan : Lemmy Kilmister était le bassiste/chanteur du groupe Motörhead. Une légende !

Merci encore à vous d'avoir répondu à ces quelques questions ; je vous laisse conclure l’interview !

ET : Merci de votre soutien et on vous dit à tous à bientôt sur scène !
Rastan : Ecoute Murder One et t’auras les yeux collés au fond du crâne !

ROCK
©MetAlsace 2020. ©MetAlBar 2020. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2.34.
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text