<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
RISE OF FENRIR  
                   

Aujourd’hui, nous découvrons un autre groupe originaire de Haguenau (vivier de groupes métal ?) : Rise of Fenrir. Et c’est Alexandre, guitare et chant, qui nous fait le plaisir de répondre à nos questions.

************

Salut Alexandre ! Merci de te prêter au jeu de l’interview. Groupe de death/black melodic, Rise of Fenrir existe depuis 2015. Peux-tu nous présenter les membres du groupe ?

- Salut, alors pour commencer il y a Alexis à la basse, suivi de Théo à la batterie, Jérôme le géant à la guitare qui nous a rejoint il y a deux ans et puis moi à la guitare et au chant.

Quelles sont les influences, les groupes qui vous ont poussés à faire de la musique ?

- Les premiers groupes qui m'ont donné envie de faire de la musique furent AC/DC, Scorpions et Nirvana. Puis quand je me suis mis à la guitare, je me suis très vite mis au métal en écoutant du Children Of Bodom, Pantera, Megadeth et Death...

Pourquoi avoir associé Fenrir, ce loup gigantesque et violent issu de la mythologie nordique, à votre nom ? (merci d’ailleurs de m’avoir fait découvrir cette légende !)

- A l'époque, Alexis et moi on était à fond sur les vikings et la mythologie nordique. J'ai même fait deux ans de reconstitution historique viking, et c'est ce qui a influencé le groupe à ses début. On a voulu prendre Fenrir pour représenter notre musique et aussi parce que ça a de la gueule !

Les chansons du groupe, si je ne me trompe pas, sont composées par toi-même et Alexis, le bassiste. Comment procédez-vous pour l’écriture de la musique et des paroles ?

- Généralement, on commence à trouver des riffs qu'on joue de notre côté, qu'on rassemble et qu'on module à notre guise pour faire un morceau en cohérence avec l'ambiance et le sentiment qu'on souhaite créer. Puis on y rajoute les solos et les paroles qui nous inspirent. Ensuite, je trouve le thème que je souhaite aborder dedans et c'est lui qui se charge de trouver des paroles accrocheuses.

Vous venez de sortir très récemment un EP. Peux-tu nous en parler ?

- C'est notre premier EP avec le groupe. Nous l'avons enregistré chez un ami qui a fait un super travail dessus et le son est nickel pour un premier disque. Nos morceaux sont assez variés l'un de l'autre et je pense qu'ils vont plaire à grand monde.

Malheureusement, le métal, en France, est plutôt mal aimé, excepté dans notre région. Est-ce difficile de booker des concerts quand on est un groupe relativement jeune ? L’Allemagne est sans doute plus accessible ?

- En France, de façon générale, le piston est encore ce qui marche le mieux pour trouver des dates. C'est donc particulièrement difficile lorsque l'on débute sur la scène. L'Allemagne reste un pays plus réceptif et qui offre plus d'opportunités. Si on fait la comparaison, il y a une certaine différence au niveau de l'organisation et de la mentalité.

Concernant l’Allemagne d’ailleurs, le public y est-il différent et en quoi ?

- Les Allemands sont explicitement plus enthousiastes face au métal et semblent plus ouverts aux nouveautés.

Une anecdote/un souvenir en particulier de concert ?

- Lors de l'un de nos premiers concerts, nous étions passés dans une web tv en live. Nous avons commencé le premier morceau en chargeant comme des rhinos et on s'est arrêtés au bout de 10 secondes car la basse n'avait pas de son. C'est alors que j'ai vu que son ampli éteint, et je l'ai donc allumé discrètement. Ce fût un moment très cringe.

Si vous pouviez choisir de faire la première partie d’un « grand »groupe, lequel serait-ce et pourquoi ?

- Ensiferum serai cool, en plus ils sont hyper sympas.

Un rituel avant d’investir la scène ?

- On boit une bonne binouze ou deux, on vérifie que l'ampli d'Alexis est allumé et c'est parti.

Alexandre, merci d’avoir pris le temps de me répondre. Je te laisse conclure cette interview.

- Avant tout, j'aimerai vous remercier pour l’intérêt que vous avez porté au groupe et remercier tous ceux qui nous ont soutenu et qui nous on permis de sortir notre EP. Le chemin vas être compliqué pendant encore quelques temps mais on s'en branle ! On joue ce qu'on veut et surtout ce qu'on aime ! On va d'ailleurs sortir un deuxième EP bientôt et on espère avoir autant de bons retours que pour le premier. Ce n'est que le début pour Fenrir !

ROCK
©MetAlsace 2022. ©MetAlBar 2022. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2.34.
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text