<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook | Contribuez ! | Crédits
DEADLY SHAKES au LOFT  

Deadly Shakes au Loft. Les mulhousiens se sont retrouvés à Soultz-sous-Forêt au LOFT. Le LOFT fêtait ce week-end sa première année avec Ange et Manu aux commandes. Les festivités avaient débutées le soir d’Halloween et Deadly Shakes c’était vraiment cadeau pour les amoureux du rock. Fake Muse avait assuré la veille un show brillant. Nos 3 mulhousiens sont de parfaits inconnus dans cette partie de l’Alsace. Ils débarquent avec leur bonne humeur, leurs compos et entendent bien faire bouger le bar.

Pour nous, chez MetAlsace, on avait déjà vu Deadly Shakes et ça a toujours été un plaisir électrisant. Le public allait ‘il accrocher ? Ce n’est pas un groupe de reprises (ok à part une ou deux dans le feu de l’action et toujours servies à leur propre sauce), mais bel et bien un groupe de compos. Et croyez-moi, il en faut de la tripaille à mettre sur la table pour se jeter dans l’arène avec ses propres morceaux.

Les visiteurs arrivent peu à peu. Des têtes connues, des interpellations, des accolades. Les bières qui se versent au milieu du doux fumet des bouchées à la Reine réconfortent par ce temps pluvieux. Un vrai temps d’Halloween ! Le patron, souriant, s’arrête volontiers pour trinquer et discuter un brin. Et Ange, tout à tout le monde soit tantôt derrière le bar, soit s’assurant que tout va bien chez les consommateurs reconnaissants, dispense libéralement sa bonne humeur.

Deadly Shakes apparaît, en tenue de scène. Et de suite ça tabasse. Du rock, du bon rock sans fioritures. Un parfum de liberté, ça ressemble à l’enseigne d’un dinner qui clignote dans la nuit au milieu du désert sous les étoiles, ça ressemble au vent dans les cheveux assis à l’arrière d’une Mustang, à ce comptoir, où bière en main on rigole avec les potes en reluquant du coin de l’œil une nana canon qui vient de passer. Oui ! Il y a quelque chose de nouveau dans Deadly Shakes ! Une formation à 3 au lieu de 4 et ça fonctionne. Ils vont à l’essentiel, distille un son tantôt vengeur, tantôt lointain sur des rythmes endiablés ! Même un solo de batterie ! Un p****n de solo de batterie messieurs dames ! Et la clientèle dans la salle ? Elle est bien en place tout le monde reste accroché au chant de Tristan et François : il se complète, il se dissocie, il se rejoint. Ne me demandez pas de vous donner des références du genre « ça ressemble à…. », « c’est comme du … ». Mieux vaut vous faire votre propre idée que de faire des comparaisons douteuses.

Le show est entrecoupé de bons mots de la part de Tristan qui maîtrise l’art du showman, on se marre bien, on s’en prends plein les oreilles et sans devenir sourdingue s’il vous plaît ! Pour nous, le set se fini (trop) vite. Mais c’est un groupe de compos et ils jouent leur musique, pas celle des autres. Et c’est reconnaissant qu’on s’envoie une bière avec le groupe, que le public qui est resté jusqu’à la fin est convaincu, on le voit dans ses sourires, les tapes dans le dos. Ils reviendront… Croyez-moi, ils reviendront !

04/11/2019=- Rock !

ROCK
©MetAlsace 2019. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2 et PHPMyADMIN Version : 4.6.6deb4
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text