<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook | Contribuez ! | Crédits
Ripped for Your Own Pleasure  

Mais bon sang ! Qu’ont toujours les gens à vouloir cataloguer, dire que « ça ressemble à… ». Prenez le dernier album de BLEW WAFFLE « Ripped for your own pleasure », un album qui casse un peu codes et clichés. Et surtout, qui prouve bien que le rock n’est pas mort et qu’il sait se réinventer intelligemment (oui vous avez bien lu).

Si vous ne connaissez pas le groupe BLEW WAFFLE, je vous invite à faire connaissance avec cette bande de déconneurs qui sauront vous surprendre à l’écoute de leur album. 7 titres en 28 minutes. Un concentré de gros son qui s’écoute d’une traite et au bout duquel on fait un peu la gueule car on aurait voulu que ça dure plus longtemps. Vous noterez que c’est le batteur qui est au chant et outre la performance, c’est propre, gras, ça sent l’essence, la bière, la poussière du désert californien. Sur le morceau « When August Leaves », t’as juste l’impression de traîner tes baskets sur le sol craquelé de la Vallée de la Mort. Il résonne dans la voix comme un écho de celle de Marylin Manson. Coïncidence ? On s’en fout. Vous l’avez compris, cet album c’est un peu un voyage ou un gros délire ! Notez que les deux peuvent aller ensemble. Mais ça fonctionne !

Un voyage halluciné, qui peut parfois aller à la vitesse de la lumière, parfois prendre le temps de la contemplation d’un paysage qui n’existe que dans cet album. A écouter d’urgence !

19/05/2020=- Rock !


ROCK
©MetAlsace 2020. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2 et PHPMyADMIN Version : 4.6.6deb4
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text