<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook | Contribuez ! | Crédits
This is UNDERVOID !  

La scène rock/métal alsacienne a le mérite d’être riche et variée. Les incontournables groupes de covers qui font la part belle aux soirées de feu, empreinte d’un soupçon de nostalgie, sont une partie de cet éco-système musical et donnent leurs lettres de noblesse à nos musiciens.

Une autre branche de nos rockers, sont ceux qui se lancent dans l’exercice de la compo. La compo, c’est un peu se jeter dans la fosse aux ours, dans l’arène avec les lions (je vous rassure, d’ordinaire le public est sympa). Non seulement avec ses instruments, mais aussi ses propres textes. Beaucoup de groupes commencent par des covers et finissent par composer leurs propres morceaux. C’est une évolution, parfois une révolution, et c’est toujours palpitant à découvrir.

11/04/2019, L’Intenable, le bar rock d’Obernai, accueillait les strasbourgeois d’Undervoid. Obernai, ça a un cachet fou, il faut bien le reconnaître. Avec le Mont St Odile sur les hauteurs, les vignobles sur les coteaux, et de réconfortantes adresses dans les vallées.

Faites l’expérience : par une après-midi ensoleillée de printemps, une riante terrasse vous propose une place. Il fait encore un peu frais, c’est vrai, mais le soleil aura tôt fait de vous chauffer juste ce qu’il faut. On relève un peu le col de sa veste et c’est parti. Car le soleil en Alsace, n’est pas seulement haut dans le ciel, il est parfois dans le verre de Riesling, ou de Pinot Gris posé devant vous. Il réchauffe le cœur, réchauffe la tête et vous mets dans les meilleures dispositions du monde.

19h, nous rejoignons l’Intenable. Et voilà que débarquent (en même temps) nos strasbourgeois. Arnaud (le chanteur) est souriant malgré les béquilles qui le soutiennent, une bonne tête de pirate avec ses cheveux tirés en arrière. Mille sabordel, ça va bouger ce soir. Alex le batteur a sans doute un peu froid, il est aussi emmitouflé que les toms de sa batterie. Marc, c’est le guitariste et Marc il a le sourire, d’ailleurs il a déjà une bière en main. Comment a-t-il fait ? Et Bill, le bassiste, complète cette équipe avec une jovialité incessante, blague sur blague. Une vraie bande de potes ! Il y a aussi Max qui s’occupe du groupe : à la fois attaché de presse, ingé son, merchandiser, booker, il est partout à la fois.

Le groupe s’installe. Nous aussi d’ailleurs, devant la tarte flambée servie par le maître des lieux et une chope de Paulaner. Toujours prendre des forces avant la bataille. D’ailleurs que sert ‘on à l’Intenable ? Tarte flambée de la normale à la gratinée en passant par la végé, des bretzels, des planchettes avec produits du terroir. C’est simple et bien servi. Le service est souriant, discret, ne laisse jamais votre verre vide, cela dit sans vous inciter à la consommation. Car de toute façon si c’est bon, vous y reviendrez.

Le monde arrive. Undervoid a ses fans et ça se voit. La scène est minuscule et on se presse devant. Le contact avec le public c’est la base. On est ravi de constater qu’on y trouve aussi des Metalsaciens et des Metalsaciennes ! Nous faisons la connaissance de Michèle, présidente de la Malle aux Artistes. Motivée, énergique et souriante ! On s’échange des anecdotes, des expériences. Le partage, c’est le rock et le rock c’est du partage.


UNDERVOID dans ses oeuvres !

Undervoid entame. Et là le groupe se transforme. Impressionnant. La bande de pote maîtrise son répertoire. Son terrain de jeu, c’est rock brut, acéré avec des paroles engagées et en français s’il vous plaît ! Là on ne parle plus de sourires sur les visages, ils sont comme habités par leur musique. Et quelle musique ! Quel son ! De la classe, ça sonne comme du Noir Désir. Les titres sont rapides, tapent juste avec de bons riffs, du rock qui vient du cœur et ça se ressent. La scène est petite à l’Intenable, je vous l’avais déjà dit, le public est très proche des musiciens. On dirait qu’Undervoid est comme une tempête qu’on essayerai de comprimer dans un petit espace. On sent que si on laissait plus de place aux musiciens ceux-ci se déchaîneraient ! Voyez Marc, si souriant avant, voyez le transpirer, habité par sa gratte ! Arnaud n’a plus ses béquilles, il chante mais diantre on dirait quelqu’un d’autre, le regard parfois plus dur ! Et Alex, vous pensez encore qu’il a froid ? Que nenni ! Tombe la veste, ce soir à Obernai il y a un dieu qui provoque le tonnerre, en faisant rouler ses baguettes sur ses toms. Et Bill ? Avec sa basse, le voilà colossal sur scène, engagé. Le vétéran du rock est sur scène et c’est son domaine !

On reprend en chœur les refrains, on tape des mains, des pieds. Les verres se lèvent ! Le micro passe dans la salle avec Arnaud ! Je vous parlai de partage avant vous vous souvenez ? Les compos de qualités, ça flambe aussi bien. Et ça marche, ça touche juste. Abordant des thèmes d’actualité, Undervoid est une espèce de ménestrel de notre temps.

Après le dernier morceau, le dernier coup de tonnerre d’applaudissements vient clôturer un concert qui aura su mettre tout le monde d’accord. Oui, ça fait du bien, c’est comme une piqûre de rappel, mais de la piquouze comme ça on en prendrait plus souvent.

Et c’est en partant, derrière les sourires retrouvés du groupes et du public présent, qui avec un dernier verre se refont la soirée, qu’on se dit que, oui, en Alsace le soleil n’est pas que dans le ciel.

12/04/2019 -=Rock!

ROCK
©MetAlsace 2019. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2 et PHPMyADMIN Version : 4.6.6deb4
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text