<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
MOTOROAR  
                   

Aujourd'hui, c'est un one man band que j'interviewe pour MetAlsace: Xâv Röckâtänsky qui officie, seul, dans Motöroar.

Salut Xâv! Merci à toi de te prêter au jeu des questions/réponses. Peux-tu te présenter?

Et bien, ce n’est pas si facile que ça en a l’air. Je suis «gratteur», mi guitariste, mi chanteur et je joue de la basse à mes heures perdues. Mais aussi apprenti ingé-son, producteur, manager, roadie, car, n’ayant point d’équipage, je dois tout gérer tout seul. Ce qui a des avantages et des inconvénients. Mais ça me va puisque je n’ai que ça à faire de mes jours et mes nuits. Disons pour résumer que je suis un «Rêveur de Chansons» et un «Voleur de Sons».

Tu joues, et tu chantes, depuis plus de 30 ans. Tu as fait partie de plusieurs groupes et tu en as montés toi-même plusieurs. Pourquoi jouer seul aujourd'hui? Découragement? Envie de faire quelque chose d'inédit?

Trente ans en effet, à monter des groupes qui splittent. Voilà donc pourquoi je bosse seul dorénavant même si c’est fastidieux parfois, et prise de tête souvent. Surtout que je suis plus devant le PC à cliquer de la souris qu’à jouer de la gratte et qu’un ordi et moi, ça fait trois. Y’a une grande partie de torture, surtout pour les enregistrements dans la Xavcave, qui est loin d’être un studio pro avec du matos de fou partout, et qu’il faut se concentrer sur le chant ou surveiller les doigts sur le manche des instruments et en même temps comme dit l’aut’gland, les potards de la machine qui enregistre. Alors parfois, je pète des plombs et des câbles mais au final, j’y retourne toujours. Et puis les machines sont à l’heure, infatigables, toujours au bon tempo, ne te taxent pas tes clopes, n’ont pas d’états d’âme et ne se cassent pas avec ta copine…. Donc comme tu vois, je suis pas du tout le moins du monde découragé et ne manque ni de courage, ni de rage mais je n’ai plus le temps de chercher des musiciens, ni même pour l’instant vraiment l’envie. Comme ça, si cette fois, ça merde, je ne pourrais m’en prendre qu’à moi-même. Do It Yourself, la meilleure leçon des keupons et je dirais même plus: Do It Or Die! Alors parfois ça tient avec du scotch et trois bouts de ficelle. Mais si d’aventure, il y en a des qui veulent pourquoi pas se greffer à Motöroar, je suis open. Ça me plairait bien d’avoir une hurleuse à Wendy Ö Williams pour partager le chant et une bande de Walkyries comme dans Fury Road…. Après, ce sont juste des maquettes sur lesquelles je bosse pour le moment, à la boîte à rythmes la plupart du temps, avec enregistrements aléatoires et mixage approximatif. Le but étant de faire ça bien propre en studio un jour. Quant à faire de l’inédit, même si j’ai récupéré de vieilles compos, y’aura des nouveautés dans les Cauchemars du Löûp….

Tu es en train de composer un opéra punk rock apocalyptique «The Nightmâres of the Wölf» dont la 1ère partie est terminée et prête à être jouée devant un public. Peux-tu nous en dire un peu plus?

En fait, quand je me suis retrouvé à jouer seul dans ma cave, j’ai aligné les bandes sons des rythmiques des morceaux les uns après les autres, pour appuyer une fois sur play et en avant la zyk, en laissant des blancs entre les morceaux, pour m’accorder ou changer de gratte. Du coup, ça faisait des longs silences pesants que je me suis empressé de combler avec des mixages de génériques et d’extraits de films et séries et de chants de loups ou de baleines et autres bestioles (Voleur de Sons quoi). Voilà qui m’amuse presque autant que de jouer, les montages sonores, c’est comme des Lego mais avec des bruits! Et puis, comme je suis pas le roi de la technologie, y’a eu un jour un décalage dans toutes ces bandes et les musiques se sont mélangées aux sons des films et ça m’a retourné les oreilles. Surtout que ça collait tout de suite pas mal ensemble de par la sérendipité, le fait que le hasard soit à l’origine de «fabuleuses» découvertes. Du coup, j’en ai usé et abusé de la sérendipité et je me suis mis à coller des mixages partout. Et je me suis retrouvé avec plus de quatre heures de son où les V8 rugissent en même temps que les guitares.

Quels sont les thèmes de cet opéra en 4 parties? J'ai cru comprendre que le fil conducteur est la marche du temps. Comment ces 4 parties vont-elles s'articuler?

Il a donc fallu tailler là dedans et structurer de gros bordel d’abord en deux et puis en quatre parties. Et puis les thèmes sont arrivés les uns après les autres, les 4 Saisons, du Printemps à l’Hiver (4 Seasons Öf Sorrows), les 4 Éléments, les 4 Cavaliers de l’Apocalypse, le Temps et l’Âge qui défilent, les figures genre la Mère et le Père, les 4 Mad Max et les autres films (Blade Runner, Psycho, Shinning, Batman….) avec la chronologie, les personnages associés aux chansons, les hommages sous forme de reprises. Le Livre Premier ÂGÖRÂ (Öf Wolves Ând Whales) se compose de deux Chapitres «Bad Baby» & «Cold Child» et viennent ensuite ÂLCÖÔL (Öf Ghosts Ând Guts) «Boozing Boy» & «Guzzling Girl», ÂLÖNE (Öf Flowers Ând Flames) «Big Brothers» & «Sad Sisters» et enfin ÂGÖNY (Öf Âbyss Ând Âshes) «Misery Men» & «Dreaming Dead». Comme tu constates, ça s’articule….et donc je peux performer la première salve en live.

Musicalement, quelles en sont les influences?

Les groupes en M tel que Motörhead, Metallica, Megadeth, Maiden, Misfits mais pas Manowar, ni Muse ni M….en fait, ce qui ressort dans ta zyk, je pense, c’est ce que tu écoutais à quinze ans sur des cassettes et que tu tentais de reproduire sur ta gratte et pour ma part, c’était beaucoup de Metallica. Mais j’écoutais d’autres genres musicaux que le «métal» proprement dit, beaucoup de rock, Blue Öyster Cult, Pink Floyd, Ange, et aussi Thiéfaine, Renaud et surtout Lavilliers et du punk à gogo et Rory Gallagher!

Tu vas très bientôt (le 18 mai à la Charrue, Marmoutier) présenter la première partie de ton opéra rock «Âgöra». Comment te sens-tu? C'est particulier, un opéra rock, et joué de plus par un seul musicien. Le trac?

Bien bel endroit que la Charrue. En fait, j’ai déjà fait un premier test en février au Rocky Bar et les gens se sont pas enfuis donc je suis assez confiant, même si parfois certains n’ont pas compris d’où sortaient tous ces bruitages étranges. En plus, j’aurais un meilleur son le 18 mai et j’ai convié deux groupes «A French Connection» et «Holowake» à faire avec le soir là. Bon opéra, ça fait tout de suite grandiloquent mais il fallait bien trouver un terme communément admis pour définir mon ouvrage; opéra punk, ça crée un décalage amusant. C’est une histoire mise en musique ou des chansons qui racontent une histoire. Le trac? Trois minutes avant le live et après il est trop tard, faut faire le show. Non, je suis plutôt impatient, la scène, c’est le seul endroit où je me sens pleinement vivant, entier, à ma juste place.

Pour finir, que penses-tu du métal aujourd'hui? Quels sont les groupes que tu aimes et apprécies?

Bin les groupes en M avec Mastodon en plus…. je me sens plus comme un vieux punk que comme un métalleux, même si je ne renie rien du tout, que j’ai grandi avec cette musique qui m’a accompagné de tout temps. Mais j’ai arrêté depuis longtemps d’idolâtrer les musiciens et les groupes et de porter les inévitables t-shirts; il m’en reste un, avec imprimée dessus une photo de Lemmy, qui a mon inconditionnel respect éternel. En réalité, je n’ai plus de temps pour écouter la musique des autres tellement je suis plongé en permanence dans la mienne. Ce qui est fort dommageable pour ma culture musicale. Quand vraiment j’en ai marre de me repasser mon son en boucle, je retourne à des vieilleries, des lives en général, des vieux trucs de Rory. Si, un truc qui sonne terrible, c’est The Hu Band, des sortes de guerriers mongols qui mêlent les instruments traditionnels au son du rock métallique….Wolf Totem, ça ne pouvait que me parler. Et une petite australienne, Tash Sultana, qui fait pas du métal mais qui m’hallucine quand elle joue. Et les petits derniers dans mes découvertes, les strasbourgeois de PYRAH qui font du son qui rend accro….

Merci encore Xav d'avoir pris le temps de me répondre. Je te laisse le mot de la fin !

Mais c’est moi qui te remercie ma chère amie des temps bénis de nos jeunesses et bravo pour ce que vous faîtes avec MetAlsace pour les groupes, toi et ce ronchon de Zed….ça manquait vraiment et le site est vraiment sympa.

Edit de la part de RockZed : moi ronchon ? ? ! A bientôt pirate !

ROCK
©MetAlsace 2022. ©MetAlBar 2022. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2.34.
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text