<< back home ! | C'est quoi? | Vous faites du rock ? | Facebook |Contribuez ! | Crédits
FACELESS  
                   

Faceless est une formation originaire de Strasbourg. J'ai le plaisir de les interviewer aujourd'hui pour MetAlsace.

**************

Salut les gars ! Merci à vous de prendre un peu de votre temps pour cette interview. Une petite présentation du groupe ?

- Salut et bienvenu ami métalleux ! En fait nous sommes 4 potes, on se connaît depuis très longtemps, une trentaine d'année au bas mot. Nous avons vécu chacun des expériences musicales dans divers groupes. Nous nous sommes croisés, recroisés pour j’espère nous retrouver aujourd'hui pour un bon moment. Nous avons chacun une culture musicale différente et l'ouverture d'esprit nécessaire pour nous entendre et tenter cette aventure atypique. FACELESS c'est Christian à la batterie, Dom à la guitare, Chris la basse et Lio au chant.

Formé en 2016, vous ne vous définissez dans aucun style de métal mais plutôt dans une variété de tous les genres, c'est bien ça ?

- Oui c’est un peu ça. On conçoit et on comprend très bien les artistes figés dans leur monde, on en aime même un certain nombre ; cependant, on s’éclate bien plus en mélangeant les émotions.

Comment composez-vous vos titres ? Avez-vous des thèmes de prédilection ?

- Le monde actuel est un vrai bordel, alors on en parle… Ecologie, inégalité sociale, guerre, amour. Et la Bière évidement.

Faceless, sans visages, une raison particulière à ce choix ?

- Oui et cela répondra également un peu à la question précédente. L’homme actuel est malheureusement devenu son propre esclave. Esclave technologique, politique, biologique, écologique et j’en passe. Le paraître est devenu une norme avec l’obligation de se cacher sans cesse derrière un avatar physique ou psychologique. Plus personne « est » vraiment . FACELESS, par opposition, s’efforce de l’être. C’est également une révolte des anonymes, ces inconnus patients, que l’on n'écoute pas, qui n’existent que dans des statistiques, juste éduqués à être rentables. Oui, je sais, ça fait très « gilets jaunes » mais notre révolution, elle, a commencé fin 2016.

Le métal, en France, est le mal aimé de la musique. Mais nous avons la chance de vivre dans une région plutôt friande de ce genre. Est-ce facile pour un jeune groupe de booker des dates de concerts ?

- Mal aimé des médias surtout et pas bankable ; normal,on éduque pas les gens au rock en France alors forcément trouver des dates demande de la persévérance, mais heureusement pour nous, on connaît quelques bon « spots » et on trouve encore des lieux tenus par des personnes exceptionnelles.

Nous vous avions découverts au Metalfest à Reichstett en juin dernier. Qu'avez-vous pensé de ce petit festival local dont c'était la seconde édition ?

- Absolument excellent. Événement à soutenir coûte que coûte. Jouer fort dans un fort ! J’espère qu’il fera des petits et suscitera des vocations.

Avez-vous un rituel spécial avant de monter sur scène ?

- Non rien de vraiment spécial, un peu d’échauffement puis on attaque.

Pour finir, un petit mot sur le clip qui était en cours de réalisation l'an dernier : où en êtes-vous ?

- Toujours en phase de montage. Beaucoup de prises vidéo de faites, le son c’est ok également. Le « home made » demande un temps certain, on a privilégié les compos ces derniers temps mais on le finira, promis.

Merci encore d'avoir répondu à ces quelques questions ; je vous laisse conclure cette interview !

- On va arrêter de parler de nous et surtout vous encourager dans votre projet. Il est toujours intéressant et plaisant de constater que certains(es) donnent de leur personne pour faire vivre et évoluer les choses, donc merci pour votre travail. Aux fans, aux amateurs : faites vivre les scènes locales et régionales, soutenez la création aussi diverse qu'elle soit, elle vous le rendra bien. A très bientôt ! FACELESS.

ROCK
©MetAlsace 2020. ©MetAlBar 2020. Tous droits réservés. Exécute PHP 7.2.34.
RockZed recommande son IDE PHP: Sublim Text